Pétition moratoire néonicotinoïdes

 

Message de l’UNAF

La proposition de résolution n° 643, relative à la préservation des insectes pollinisateurs, de l’environnement et de la santé et à un moratoire sur les pesticides de la famille des néonicotinoïdes sera présentée en hémicycle au Sénat le 4 février dans la niche écologiste.

Cette proposition de résolution, dont vous avez été informé suite au Colloque « Pour une agriculture respectueuse des pollinisateurs » le 5 juin 2014 organisée au Sénat par Joël Labbé et Germinal Peiro en collaboration avec l’UNAF a été signée par 182 Députés et Sénateurs de tous les bancs. Elle alerte le gouvernement et les instances européennes de l’urgence de mettre en œuvre des restrictions fortes à l’utilisation des néonicotinoïdes, dont les effets avérés sont dévastateurs pour la biodiversité et en particulier pour les pollinisateurs mais aussi pour la santé humaine.

L’UNAF rappelle, qu’après examen des résultats nationaux annuels du plan Ecophyto,  publiés le 22 décembre 2014, elle a relevé en zone agricole :

▪ Une augmentation du recours aux produits phytosanitaires de 5% en moyenne entre 2009 et  2013 et de 9,2% entre 2012 et 2013 (indicateur NODU).

▪ Plus inquiétant encore pour notre filière, une augmentation de presque 500 tonnes entre

2012 et 2013 des quantités de substances actives vendues (QSA) pour les produits de   traitement de semences. Hors ces pesticides systémiques utilisés en traitement des  semences sont particulièrement néfastes pour la survie de nos abeilles.

A cette occasion, Gilles Lanio, administrateur de l’UNAF est intervenu lors de la Conférence de presse qui a eu lieu le 29 janvier dernier au Sénat aux côtés de Joël Labbé, Greenpeace, la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme, la Confédération paysanne et François Veillerette, Porte-Parole de Générations Future afin de soutenir cette proposition de résolution.

Afin d’interpeler vos sénateurs afin qu’ils votent cette résolution qui sera discutée demain dans l’hémicycle, l’Union Nationale de l’Apiculture Française vous invite à signer la pétition en ligne ci-dessous ou accessible via ce lien  et à la diffuser largement dans vos réseaux:

http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/interdiction-neonicotinoides-907.html 

cyber @ction N° 680: interdiction des néonicotinoïdes

Les sénateurs doivent examiner, le 4 février en soirée, la proposition de moratoire sur les pesticides de la famille des néonicotinoïdes, portée par le sénateur écologiste Joël Labbé. Si le texte était adopté, il faudrait encore que le gouvernement le relaie auprès de Bruxelles. Par ailleurs, le ministère de l’Agriculture a présenté le 30 janvier un plan « Ecophyto 2 » repoussant à 2025 l’objectif de réduire les pesticides de 50%.
Bannir ces « poisons »
L’élu (EE-LV) du Morbihan soumettra à la Haute assemblée, le 4 février, une résolution proposant un moratoire européen sur les néonicotinoïdes, insecticides associés à l’effondrement des colonies d’abeilles(1). Ces pesticides sont aussi très toxiques pour la faune des sols, dont le « camarade » ver de terre, cet inlassable laboureur dont le ministre de l’Agriculture faisait l’éloge, le 27 novembre dernier. Une telle mesure nécessiterait l’intervention du gouvernement français auprès de la Commission européenne. Bruxelles a restreint, en 2013, l’usage de trois molécules. Joël Labbé, à l’origine de la loi de février 2014 proscrivant les pesticides dans les espaces publics à compter de fin 2016), appelle aujourd’hui au bannissement pur et simple des « poisons » que sont l’ensemble des néonicotinoïdes. Il y a vingt ans, après un parcours de 500 km en voiture, le pare-brise était maculé d’insectes. Ce n’est plus le cas : c’est le symptôme dramatique de la perte de biodiversité, explique le sénateur.

Une contamination généralisée
Introduits en France en 1994, les néonicotinoïdes, sont aujourd’hui présents « dans tous les compartiments de l’environnement : sol, eau et air », relève la proposition de résolution, déposée le 19 juin 2014(2). Ces toxiques très persistants dans les milieux ont chroniquement intoxiqué les abeilles et autres insectes pollinisateurs – à l’origine de 35 % de la production mondiale de nourriture, souligne le texte signé par 53 élus de tous bords. En Italie, l’abandon des néonicotinoïdes a fait baisser de moitié de la mortalité des abeilles en trois ans – sans que ne chute le rendement des cultures de maïs, note la résolution soutenue par des organisations syndicales et environnementalistes(3).

Menace sanitaire
Le texte se réfère aux récentes études de l’Autorité européenne de la sécurité des aliments, soupçonnant deux néonicotinoïdes d’altérer le développement du système nerveux humain, et de l’Agence pour la protection de l’environnement des Etats-Unis, classant un autre néonicotinoïde comme cancérigène probable. Menace directe pour les agriculteurs qui les appliquent, les néonicotinoïdes sont présents à l’état de résidus sur la plupart des fruits et légumes, affirme Générations futures. François Veillerette, président de cette association ainsi que du Pesticide Action Network européen, espère pouvoir s’appuyer sur la résolution française pour inciter les parlements voisins à reprendre la démarche.
Nous vous invitons à interpeller d’urgence les sénateurs de votre département pour éviter que les groupes de pression de l’agriculture productiviste n’obtiennent le rejet de cette recommandation.

COMMENT AGIR ?
Sur le site : c’est le plus facile
si vous avez un compte et que vous avez choisi vos sénateurs, quand vous participez à cette cyber @ction vous adressez le message directement aux sénateurs de votre département.


 Cette cyber @ction est signable en ligne
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/interdiction-neonicotinoides-907.html

Vous ferez connaître votre point de vue au Président du Sénat, aux sénateurs de votre département  et à Cyber @cteurs pour nous permettre de mesurer l’impact de cette action.
* * * * * * * * *
Prénom, Nom
Adresse
Code postal, commune
Madame, Monsieur
Le gouvernement a été exemplaire lorsqu’il a poussé la Commission européenne à restreindre l’utilisation de trois substances actives de la famille des néonicotinoïdes . A présent la France doit « agir auprès de l’Union européenne pour obtenir un moratoire européen sur l’ensemble des pesticides néonicotinoïdes».
Je vous demande donc de voter la résolution présentée en ce sens.
Dans cette attente, je vous prie de croire en ma vigilance sur vos décisions.
* * * * * * * * *
 Par courrier électronique :
Pour rajouter les élus de votre département, c’est ici
 En savoir plus :
Henri Clément, porte-parole de l’Union nationale de l’apiculture française
« Il faut interdire l’usage des pesticides néonicotinoïdes en Europe »
http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/06/20/il-faut-interdir-l-usage-des-pesticides-neonicotinoides-en-europe_4442216_3244.html 
Pesticides: la Fondation Hulot veut des mesures sur les néonicotinoïdes
http://www.techniques-ingenieur.fr/actualite/pesticides-la-fondation-hulot-veut-des-mesures-sur-les-neonicotinoides-article_291894/ 
Québec révise les conditions d’utilisation des néonicotinoïdes
http://www.laterre.ca/actualites/environnement/quebec-revise-les-conditions-dutilisation-des-neonicotinoides.php 
Joël Labbé (Eelv) demande le vote à scrutin public au Sénat
http://www.terre-net.fr/actualite-agricole/politique-syndicalisme/article/joel-labbe-eelv-demande-le-vote-a-scrutin-public-au-senat-205-107376.html 

 

Gérer ses inscriptions et désinscriptions sur cette page  


Association Cyber @cteurs C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 QUIMPER
  

Audrey Foubert

 

Union Nationale de l’Apiculture Française

Chargée de projet « Environnement de l’abeille »

(Remplaçante d’ Anne Furet en congé maternité)

26, rue des Tournelles – 75004 Paris

Tél Direct : 01 48 87 77 91

Fax: 01 48 87 76 44

Skype: afoubert.unaf

www.unaf-apiculture.info/

 

 

Laisser un commentaire